Effets de manche

Faire la manche n’est pas si péjoratif que l’on peut le penser. Pour Necplus Ultra.paris, la manche ici est ce morceau de tissus plus ou moins long qui couvre le bras avec plus ou moins d’élégance ou d’originalité dans la forme.

Manche, longue, manche courte, manche ¾, manche 7/8, mancheron. On compte près d’une trentaine de style, certains toujours à la pointe de la tendance d’autres à  ne recommander que pour certaines occasions.

La manche donne du style, du pep’s, de l’élégance, de la personnalité, de la modernité ou, si mal utilisée ridiculise le résultat escompter. Voici quelque styles, révision :
Manche ange, manche ajustée ou coudée, manche ballon, manche Bishop (dont le poignet est long et ajusté), manche bouillonnée, manche à botte (avec de très long revers), manche bracelet (bouillonnée sur l’avant bras) manche calypso (à volants du haut en bas de la manche), manche chemisier (avec un poignet simple), manche dolman (avec emmanchure carrée), manche à l’éléphant (avec beaucoup d’ampleur, mais beaucoup, pas très pratique), manche évasée, manche flottante et ouverte, manche gigot (bouffante à l’épaule et resserrée sur sur l’avant bras), manche à godets, manche kimono, manche lanterne, manche papillon, manche pagode, manche à plis, manche marteau  (c’est une question de montage), manche montée, manche raglan, manche à crevés, manche tailleur, manche tulipe (ma préférée), manche à volants, chauve-souris, mancheron.

Petits choix de manches pour faire son effet…