Dans l’atelier de Christine Robion

Vient d’être mis en diffusion sur la chaine Nec plus Ultra de Youtube un reportage sur l’artiste peintre et écrivain CHRISTINE ROBION. Son travail, subtile en des mots, des signes, des collages et des gestes de peintures m’a intéressé. L’image qu’elle rend sur la toile captive. 

Christine laisse des traces, elle grave, elle pose des couleurs sur des pourtours qu’elle essaie de définir, des éléments de rencontre qui ont vécu une histoire avant qu’elle leur appose la sienne.

Elle lutte contre l’usure et l’oubli. Un geste répétitif qui jamais n’est le même, elle joue avec des lettres vraies et des lettres inventées, elle écrit des lettres à des gens qu’elle aime afin qu’ils se souviennent, et sur ces lettres et les réponses qu’elle reçoit, elle dessine parce que dessiner c’est encore écrire. Et c’est essayer de sauver. Un acte de résistance au désespoir.

Bref, on l’aime. Bienvenue dans l’atelier de Christine ROBION

Christine ROBION est représentée par G&O ART – www.goartonline.com

Passion Voilette

Bibi Givenchy, Vintage, marché aux Puces Bo : AS29 Collier : Stéphanie Deydier

La voilette que l’on voit délicatement posée sur un bibi, un chapeau, un bonnet, une casquette ou même un bob comme chez Dior cette saison, est une variation du voile des siècles passés, sans connotation politique ou religieuse.

Dior, Bob Teddy 680 e

Portée par les femmes perses au XVIème siècle, la voilette devient l’accessoire de mode des élégantes dans les années 1880.  Elle ajoute glamour et caractère à un banal chapeau ou serre tête, auréole de mystère un regard et donne du chic aux tenues trop strictes. 

Ce n’est pas Coco Chanel qui dira le contraire.

Après quelques décennies d’oubli, c’est au 19èmesiècle que la célèbre modiste, Caroline REBOUX redonne à la voilette la place qui lui revient pour donner grâce, style et distinction aux femmes raffinées. On la portait surtout le soir et sur des chapeaux de cérémonie.

Cette saison, la voilette s’invite dans la tendance, on la voit maintenant sur les bérets et bonnets, mais pas que !

Petit choix.

Petit tour en Corse, Shopping d’été

La passion shopping est une passion qui flirt bien avec les vacances. On a le temps de flâner, d’essayer, d’inventer la vie qui va avec ces coups de cœur. On a le temps de découvrir de nouveaux magasins, de nouveaux artisans, de nouveaux créateurs, de nouveaux restaurants et de s’mouvoir devants les merveilles de ces petits musées riche de merveilles.

Suivez moi en Corse à Ajaccio dans les endroits qui m’ont plu.

Mes indispensables de l’été

Enfin, les vacances, la mer, le soleil, la plage les amis, les diners les découvertes bref la dolce vita.
Pour certains et certaines, un short, un tee shirt , un maillot et une paire de tong suffisent, au grand dam de mon mari, pas à moi… Donc au moins deux valises pour deux semaines : il faut penser à tout, aux sorties, aux voyages, aux diners entre amis il y a des lieux élégants, d’autres plus simples, peu importe j’emmène tout ce que j’ai envie de porter avec la ferme intention de mettre chaque modèle.
La réflexion pour le choix devant le placard est un grand moment de joie. Des nouveaux achats, mais aussi ce que j’aime porter et reporter de saison en saison voilà mes indispensables de l’été !

Bonnes vacances, on se retrouve en septembre !
Marie Ange Horlaville

Le prix de Diane LONGINES

Le 170ème prix de DIANE LONGINES s’est déroulé le 16 juin 2019 à l’hippodrome de Chantilly. C’est l’un des événements le plus chic et le plus couru de l’année (si je peux m’exprimer ainsi…). L’invité d’honneur était le très séduisant Simon BAKER, mais pas que avec également la Miss Univers Iris Mittenaere, les actrices Julie Gayet, Anne Parillaud, Julie de Bona, Louise Monot, Vanessa Guide, les mannequins Annabelle Belmondo, Carla Ginola et Léa Simonne.
Pour celles et ceux qui n’ont pu assister à ce superbe spectacle, quelques images vidéo pour se faire plaisir. Parce que le chic et le glamour, ça fait du bien !